Site d'unité Baladins Louveteaux Eclaireurs Pionniers Routiers

Eclaireurs - 008TH

Les bivouacs

Un bivouac, c’est quoi ?

La vie à la troupe – et en patrouillete donne l’occasion d’effectuer un tas de découvertes. Bien sûr, il y a des découvertes “techniques”, par exemple : utiliser une boussole, maîtriser des noeuds, faire à manger… Ce sont sans doute les plus évidentes à première vue.

Mais il y a aussi – et surtout – pas mal de découvertes dans d’autres domaines : apprendre à construire un projet en conseil de patrouille, respecter et t’enrichir des différences des autres, garder la maîtrise de toi, tout en acceptant tes émotions, cheminer sur le sens à donner à ta vie…

Toutes ces choses qui font que la vie à la troupe, c’est bien plus qu’un simple concours inter patrouilles. Et qu’au contraire, il s’agit de “découvrir la Vie”. Toutes ces découvertes vécues au coeur de l’action, il est parfois bon de s’en rendre compte.

Bivouaquer, c'est prendre un peu de temps pour faire le point sur toutes tes découvertes.

Bivouaquer, c’est aussi, au départ de ces découvertes, rebondir vers de nouvelles aventures.

 

Un bivouac, c’est quand ?

Un bivouac est un moment personnel où chacun fait le point sur ses découvertes. Il se vit dans un lieu calme et à un moment propice à la réflexion. Sous peine d’oublier un tas de choses, les bivouacs se tiennent régulièrement : après un projet de patrouille, à la fin d’un hike ou après quelques réunions par exemple

 

Un bivouac, un moment personnel

C'est un moment pour prendre conscience de ce que l’on vit. A force d’aller trop vite et de vouloir bondir de découverte en découverte, on oublie de s’arrêter, de se rendre compte de tout ce que l’on découvre et d’intégrer ce qu’on a vécu.

Le bivouac, c’est ce temps d’arrêt qui permet de faire le point pour ensuite se lancer de nouveaux défis et exprimer de nouvelles envies nées des expériences précédentes. Il permet d’aller de l’avant de manière constructive.

Chacun y va à son propre rythme. Il ne saurait pas être ici question de comparaison. Il ne s’agit pas non plus d’une évaluation de réussite, d’une sorte d’examen. L’objectif de ce moment est de repenser à tes découvertes personnelles et de t’aider à te rendre compte de tout ce que tu as appris et découvert.

 

Un bivouac pour rebondir vers le futur

Le bivouac, c’est non seulement “regarder dans le rétroviseur” ce qui s’est déroulé et pointer les découvertes mais c’est aussi rebondir vers le futur. Il y a différentes manières de rebondir, par exemple :

 

  • Rebondir pour aller plus loin. Tu es resté sur ta faim par rapport à une découverte. Tu y as goûté un peu, cela te plaît, tu as envie d’approfondir ce domaine particulier.
  • Rebondir pour le plaisir de se fixer de nouveaux défis. Des idées qui viennent commecela, ayant un rapport plus ou moins éloignéavec ce qui a été vécu. La passion de releverde nouveaux challenges.
  • Rebondir pour tenir compte des leçons du passé. S’appuyer sur ce qui ne s’est pas biendéroulé et corriger le tir.
  • Rebondir en te lançant dans un badge. Un badge, c’est l’occasion de te spécialiser dans un domaine déterminé.
  • Rebondir en te lançant dans un brevet. Le brevet, c’est un badge un peu particulier où tu vas chercher des compétences en dehors de la troupe.

 

Une démarche

Le bivouac est une démarche personnelle mais qui te sera proposé par ton staff ou ton CP. Voici dans les grandes lignes ce qui peut se dérouler :

- l'animateur/CP explique le but de ce moment de bivouac, surtout s’il y a des nouveaux patrouillards

- on retrace ensemble le déroulement de la journée ou de l’aventure sur laquelle porte le bivouac. Il s’agit de se souvenir de ce qui s’est passé

- l'animateur/CP présente le support technique qui va aider à réaliser ces découvertes

- chacun fait le point sur ses découvertes : chaque éclaireur se dit à lui-même ce qu’il a aimé et ce qu’il a découvert. Le support technique est là pour aider

- rebondir vers le futur. Toutes ces découvertes peuvent donner des tas d’idées pour des découvertes ou des activités et des aventures futures

- l'animateur/CP propose un échange possible où chacun est libre de présenter aux autres ses découvertes.

Attention rien n’y oblige. Un bivouac est avant tout personnel. Mais partager ses découvertes avec d’autres peut aussi être source d’enrichissement pour l’ensemble des membres de la patrouille

- l'animateur/CP veille à ce que chacun garde une trace de son bivouac.

Pour bien faire le bivouac, ne dure pas trop longtemps et a lieu à un moment où tout le monde est encore disponible… ni prêt à partir, ni prêt à s’endormir.

 

Deux bivouacs particuliers :

22 février et camp

En plus des bivouacs qui ont lieu régulièrement, il y a deux “immanquables”. Deux moments d’arrêt indispensables à mi-année et lors du grand camp. Deux incontournables pour faire le point sur les découvertes et rebondir vers le futur.

- Le 22 février, c’est bien sûr la date anniversaire de Baden-Powell. C’est surtout le plein milieu de l’année scoute. Donc une toute bonne occasion pour s’arrêter un peu plus longuement sur toutes les découvertes faites depuis septembre. C’est aussi le bon moment pour redire ses envies de nouvelles découvertes.

- Le camp est un autre moment fort de la vie à la troupe et, de plus, il se situe en fin d’année scoute.

Ces deux bivouacs sont de bonnes occasions pour te décider à te lancer dans un badge et ainsi acquérir des compétences particulières.